Kaamelott: Resistance Index du Forum
 
 
 
Kaamelott: Resistance Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Concours II: Fanfiction.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kaamelott: Resistance Index du Forum -> Hors Sujet -> N'importe quoi...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Galessin
Chevalier
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 320
Localisation: Logres
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 23:42 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

Bonsoir à tous et à toutes,

Comme le concours sur la parodie du discours de Bohort touche bientot à sa fin, je me propose d'en lancer un nouveau, quoique d'un genre différent. Cette fois ci vous allez devoir composer une fanfiction au format scénari d'un épisode de Kaamelott. Ayant préparé une petite douzaine de sujet, celui du sujet se verra tirer au sort. Il sera la même pour tous les participants.

Sujet: Le spectre de Pendragon apparait à une ou plusieurs personnes dans Kaamelott. Cela ne peut pas être Ygerne ou Arthur.

Voila donc le sujet de ce nouveau concour. Pour ceux qui aurons envie d'y prendre part, le mort d'ordre est le même: aucun prix, l'important et de participer, de faire rire l'autres et surtout de s'amuser en écrivant. Vous posez poster vos oeuvres à partir de maintenant jusqu'a Dimanche soir 23heure. Une fois cela fait, aucune fanfiction ne sera plus acceptée. La meilleure sera désignée par uin vote auquel pourrons prendre part tous les membres de ce forums et également ceux de Préquelles. Les votes seront clos Samedi soir à minuit. Comme pour la parodie de Bohort vous posterez ici.

Soyons nombreux à venir nous faire rire, et je vous souhaite une bonne inspiration !


Dernière édition par Galessin le Dim 13 Mar - 14:41 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Mar - 23:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roi Loth
Roi de la fédération

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 284
Localisation: l'orcanie,enfin ou il y a le moins de pécores...
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 8 Mar - 21:32 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

Donc moi j'ai choisi que le fantôme d'Uther viens voir Loth XD


      Des cons,des tarés et maintenant ça!
Loth est en cariole en arret encore a kaamelott,aprés une nouveau face a face avec arthur,il a du une fois de plus défendre sa cause de drogué du putsh.Galessin est avec lui.




Galessin:Vous étes sur qu'il a gobé?


Loth:Je ne sais pas si il a gobé,mais vous vous goberai mon pied au cul si vous la bouclez pas,j'ai besoin de calme.


Galessin:je suis désolé mais j'aimerai savoir si je vais me faire pendre ou pas.


Loth:si Arthur vous pend pas!! c'est moi qui le ferai si vous la fermez pas!*lui jette un regard mauvais*


galessin:Sire?!


(générique)


Loth ayant laisser galessin devant une bergerie,lui disant qu'il se sentiras comme chez lui.D'un coup le fantome d'uther apparait devant lui,croisant les bras.


Uther:Alors Loth,fils d'incontinent est adepte de la langue des sodomite romains.Vous avez rencontré mon fils


Loth:*étonné*je me demandait quand est ce que j'allais devenir fou.En voyant le taré de pére d'arthur devant moi,je croit que je le suis...


Uther:Bouclez là le cocu,vous avez laissez votre duc chez les mouton,d'un simple coup de vent je pourrais vous envoyer chez les porcs,Sa vous dis?


Loth:Si sa me permet de ne plus voir votre tronche,pourquoi pas?...Vous voulez quoi?


Uther:*s'énerve et léve comme par magie le roi orcanien,pour lui cogner la téte sur le toit de la cariole et le laissez tombé lourdement*Il vas m'écouter le sanglier?! Alors j'ai besoin de me venger de mon fils,et comme vous étes le seul a vous opposez a lui,j'ai besoin de votre aide!


Loth:Et si je vous dis que j'ai pas besoin d'un fantome pour m'aider.


Uther:je vous dis que vous étes encore plus con que ce que je le penser.


Loth:*soupire*Dites moi votre idée.


Uther:Je sais que votre femme me déteste et elle déteste aussi mon fils,Si elle veut le tuer,rien de plus facile,il faut l'isoler de tout ces con d'acolyte,envoyer les se promené dans la brousse pour trouver le graal!


Loth:Une fausse piste pour ces cons,pas mal.


Uther:Prenez pas votre cas pour des généralités Loth!!


Loth:Ont peut laisser la bataille de fion de coté


Uther:NON!!!


Loth:*souffle*


(Noir)


Uther:Bon vous suivez mes conseils ou vous restez condamné a utiliser des combines foireuse jusqu'a que mon fils se décide a agir comme un homme pour vous foutre au buché?


Loth:Non je ne ferai pas le crie du sanglier pour avoir d'autre informations!


Uther:Les cons restent con!


Loth:Je dois avouer une chose,j'ai un point commun avec mon pére,ni lui ni moi ne s'attendras avec vous Uther.


Uther:*disparait*


Le cocher:Quoi?! il ressemble a son pére,je vais peut être essayer de lui soudoyer une prime,en inventant le jour des cochers,mon père avait réussi avec le roi Héctor!


(fin)
__________________________________________
"Mundi placet et spiritus minima", ça n'a aucun sens mais on pourrait très bien imaginer une traduction du type : "Le roseau plie, mais ne cède... qu'en cas de pépin" ce qui ne veut rien dire non plus.


Revenir en haut
Galessin
Chevalier
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 320
Localisation: Logres
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 12:42 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

Entretien avec un spectreI
*Karadoc est en train de manger un sandwich dans son lit, sa femme dort à ses côtés. Soudain un spectre passe au travers du plafond et vient atterrire au milieu de la chambre. Il se tourne vers Karadoc*

Pendragon: Je quitte l’obsédé de lièvre qui me sert de fils pour tomber sur un animal. La Table Ronde…l’Auge Ovale, le lieu de réunion de tous les animaux de la ferme. Me voici en face du porc et de sa truie…

Karadoc: *bouchée bée, un morceau d’œuf à moitié machée lui retombe de la bouche pour rouler dans les cheveux de sa femme*…De quoi ??

Pendragon: Je suis connut pour être particulièrement dur, mais voir la chair de ma chair batifoler avec trois femmes dont deux sont des jumelles, je n’ai pas put. Sans trop réfléchir je me suis laisser glisser dans la première chambre venue. Sans savoir que je me diriger directement dans une porcherie…

Karadoc:
* mords dans son sandwich, se remet petit à petit de ses émotions* Vous avez vraiment pas eu de chance. Hier soir le roi dormer encore avec la reine. Vous seriez tomber une nuit plus tôt qu’y avait pas de chance de le prendre en train de faire quoique se soit.

[Générique]
* Karadoc est assis en tailleur sur son lit, tartinant une baguette entière de terrine. Pendragon marche de long en large*

Karadoc: Mais qu’Est-ce qu’il à dit alors en vous voyant, il à continuer à…?

Pendragon: Il m’a prit pour cette grosse morue de Dame du Lac au départ. Alors pour ne pas être coupé dans…dans ce qu’il faisait, il s’est mit un oreiller sur le tête, c’est tout.

Karadoc:* se met à rire* Ha hé en même arra…

Pendragon:* lui coupe la parole* Ne parlez pas la bouche pleine comme un porcelet les babines pleines des mamelles de sa mère ! Et qu’Est-ce qui vous faire rire comme ça ?

Karadoc:* mache et avale* C’est quand même quelque chose que le roi le plus terrible de toute l’histoire de la Bretagne se fasse prendre pour une bonne femme…moi je dis que ça cache quelque chose…*hoche la tête à répétition*

Pendragon: Dites, si vous voulez vous faire hantez à vie, faut le dire hein …

[Transition]
*Pendragon est cette fois assis du coté de lit de Karadoc, les bras croisé et dévisageant le chevalier*

Karadoc: C’est le nom qui fait trompeur…

Pendragon: Le nom ? …

Karadoc: Ben oui le nom; Pendragon quoi. On s’attends à voir une grosse bestiole…les ailes, les flammes, la queue. Alors quand c’est un gars normale qui se pointe, c’est normal qu’on demande rembourser…*hausse les épaules pour appuyer son propos*

Pendragon: Vous aussi ça fait trompeur. Mais c'est le titre.

Karadoc:
Ha bon ?

Pendragon:
Quand on entend chevalier, on s'attends à voir un guerrier, un meneur d'homme, un héros de sa terre natale.

Karadoc: *bouche pleine* et ché pas le...

Pendragon: * le coupe* Ne commencez pas à parler la bouche pleine !

Karadoc: *avale* Je disais...et c'est pas le cas ?

Pendragon : * le regarde de haut en bas* A mon époque vous auriez pas tenut une semaine...

 Karadoc :C’est vraiment aussi terrible qu’on le dit.

 Pendragon
:Vous n’avez pas idée mon gros, pas idée. Déjà parlez la bouche pleine comme ça…j’aurais attraper vot’ sandwich et vous aurez ramoner la gorge en profondeur avec. Paf, mort par étouffement pour le porc.

[Générique]

Mevanwi:
* se réveille mais en se cachant la tête sous un oreiller, encore dans les vapes* Holala mais vous parlez à qui à cette heure ?…et ne me dite pas que vous mangez encore au dessus de mes cheveux ?

Karadoc:
Ha mais bon ma mie, figurez vous que je parle au père d’Arthur alors venez pas vous la ramenez là.

Mavanwi: Arrêtez un peu vos histoire et couchez vous à la fin !

[ Fondu au noir]

Karadoc:
Avant de vouloir me faire devenir un grand chevalier, faudrait peut être m’expliquer comment  je dois faire avec ma femme toujours dans les pattes…

Pendragon:
  J’en ai vue des grosses morues, mais celle là elle remporte la palme…


Revenir en haut
Constantin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mar - 15:22 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

La Cassette V


Léodagan se trouve dans la cuisine, son petit coffre posé devant lui, encore fermé. Après avoir jeté un coup d’œil circulaire à la salle, il repose doucement la grosse louche dont il s’était saisi pour assommer un potentiel fouineur. Avec moultes précautions, il ouvre le coffret, manifestement très content de ce qu’il voit à l’intérieur. C’est à ce moment précis que le fantôme de Pendragon décide d’apparaître derrière lui dans un bruit ressemblant à celui de la Dame du Lac. Sursautant, le Roi de Carmélide se saisit de sa louche en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire et se retourne rapidement pour en mettre un gros coup dans la gueule du gêneur. Un gêneur qui se laisse traverser par la louche sans soucis mais qui cri quand même de surprise devant la réaction de Léodagan. Ce même Léodagan cri à son tour de surprise en voyant son arme traverser le malandrin. Quand, enfin, ils se calment, le fils de Goustan beugle avec sa courtoisie habituelle.

Léodagan : Mais qu’est-ce que vous vous foutez là espèce de timbré ?!

[Générique]

Léodagan discute avec le fantôme avec un calme inhabituel, tentant de camoufler la cassette derrière son dos, grignotant un bout de pain en même temps pour paraître convaincant.

Léodagan : Et donc, z’êtes venu pour voir Arthur ? Bah c’est con pour vous, il est parti en quête avec deux couillons de la table Ronde.

Pendragon : (Haussant les épaules) Bah tant pis, j’aurais toujours le temps de revenir voir ce blanc-bec. (Se rapproche de Léodagan, regard inquisiteur) Eh ! Mais vous êtes le fils de Goustan (Grande tape amicale sur l’épaule, sa main traverse le corps de Léodagan sans rien faire) Alors, comment il va ce vieux trou du cul ?

Léodagan :
(Air déçu, jette son morceau de pain par terre dans un geste contrarié) Toujours en pleine forme quand il s’agit de m’emmerder, toujours.

[Noir]

Même scène mais le Roi de Carmélide a l’air plus détendu, mangeant son pain au-dessus de son petit coffre, Pendragon a côté, il ne se soucie plus de se faire repérer. La discussion semble plus animer.

Léodagan : Nan mais de toute façon, y a toujours eu des mous de temps en temps. Bon là, c’est tombé sur votre fils mais ça aurait pu être quelqu’un d’autre. Faut pas vous en vouloir pour ça.

Pendragon : (Tape du poing sur la table, la traversant pour le coup, air désabusé) Non, je ne peux pas croire que ça soit issu de ma chair. J’suis sûr qu’il est plus vilain qu’on pourrait le croire.

Léodagan : (Ricane, tapotant le coffret devant lui) Vous voyez ça ? C’est du pognon que je pique au Royaume.

Pendragon :
De mon temps, on vous aurait pendu par les pieds et ouvert le bide pour voir combien de temps les tripes mettaient à tomber. (Grand sourire)

Léodagan : (Souriant, acquiesce tranquillement) Exactement, normal donc. Mais votre fils, lui je suis sûr qu’il me ferait rien. Ou alors, un ou deux jours de cachot pour me punir. Je le sais, j’ai déjà essayé de le buter une fois, rien du tout !

Pendragon : Par les Dieux mais j’ai engendré une petite tantouse !

Léodagan : (Acquiesçant plus vivement encore, un léger sourire aux lèvres) Ah mais oui ! Et c’est pas faute de lui dire hein. Mais à force de « Je suis pas Pendragon » ou de « Moi quand on me marche sur le pied, bah on s’excuse et j’dis « C’est pas grave » ». Bah moi je me lasse.

Pendragon : (De plus en plus désespéré, se passe une main sur le front) Oh mon Dieu …

Léodagan : Ah mais … (Se tapote la tempe, mimant le fait d’avoir la tête dure) Comme ça hein.

[Générique]

La discussion continue, toujours dans la même pièce.

Léodagan : Nan mais je crois que c’est un effet de société, plus les générations passe, plus on a de tafioles. Regardez-moi, je suis pas le dernier des rigolos. Eh bah mon fils … j’préfère pas en parler, j’vais rameuter tout le château.

Pendragon : (Faisant mine de réfléchir, parlant dans sa barbe) Ah mais oui, vous avez raison en fait. Et j’crois qu’ça commencé avec vous.

Léodagan :
(Se retourne brusquement vers le fantôme) De quoi ?!

Pendragon : (Souriant) Ah bah oui mon petit pote, regardez un peu votre père. Bah comparez à lui … z’êtes une tantouse.

[Fondu au noir]

Pendragon : Faites pas cette tête, ça arrive à tout le monde vous avez dit.


Revenir en haut
Eliam
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mar - 16:22 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

SOS fantôme
 

(intro)

Perceval est dans la salle d'entrainement en train de fixer un mannequin, son regard laissant presque entrevoir le vide profond qui remplace son organe cérébral. Un claquement sec retenti et le spectre brumeux de Pendragon apparait derrière lui, furieux, englobant la pièce d'une aura angoissante.

Perceval: La porte bordel ! j'ai d'jà dis de pas me déranger quand je m'entraine au meurtre agricole !

( générique )

Pendragon se tiens devant Perceval les bras croisés, entre la colère et l'envie de suicide (qui semble ici très paradoxale étant donné qu'il est mort)

Perceval:
écoutez, moi j'estime que quand on prétend être de la famille du roi et revenir de je ne sais pas ou il faut présenter des preuves amovibles !

Pendragon (tentant de garder son calme, parlant d'une voix rocailleuse et...spectrale): Ah mais enfin il faut être idiot pour ne pas me reconnaitre ! Uther Pendragon ! le père du roi ! pas sa grand mère boiteuse ou sa connasse de demi soeur ! le père !

Perceval (tétu): Moi j'ai toujours entendu dire que le père d'arthur était mort a la naissance...

Pendragon: ... bordel...je serais pas aussi consistant qu'un pet de mouette je vous fracasserais le crâne avec votre propre fémur.

Perceval: Ah mais vous allez devoir repartir cruche pendante car je n'ai pas de fémur !

Pendragon ( a deux doigts de la folie dépressive): ...

(transition)

Gauvain a rejoint Perceval et le spectre dans la salle d'entrainement


Perceval: Alors ?

Gauvain (fixant le spectre en plissant les yeux): Je suis désolé seigneur perceval mais mes capacités de déductions ne peuvent mener a la conclusion que cette personne est Uther Pendragon

Pendragon
(résigné): Je peux savoir en quoi un second sombre crétin va aider a résoudre la situation qu'en premier sombre crétin s'évertue a compliquer ?

Perceval
:... j'ai rien pigé

Gauvain (murmurant trop fort a perceval, l'air suspicieux): je pense qu'il tente de nous amadouer par quelques tournures balisées... mon père dit toujours "Replica vis novellis"...il dit que ça ne veux rien dire mais que je suis tellement con que ça servira toujours...

Pendragon (se passant une main sur le visage): Oh putain vous êtes le rejeton de cet enflure de roi loth...

Perceval: Quoi ? si vous essayer de conter le temps aux allouettes pour prendre la poudre des champs laissez moi vous dire que vous êtes tombé sur plus malin qu'un ours... (regarde Gauvain avec un air sérieux, comme pour montrer qu'il maitrise la situation)

Pendragon (soupirant, a Perceval qui ne semble même plus l'écouter): non mais allez y (geste de la main) continuez de parler... je suis sûr que j'arriverais a en rire a défaut de pouvoir vous faire écarteler

( transition )

Karadoc a rejoins le duo de débiles et le spectre, lui aussi le fixe longuement en plissant les yeux comme pour le détailler.


Perceval:
...alors ?

(noir)

Karadoc: ...mmmmh...Jules César ?


Revenir en haut
Éderne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mar - 18:28 (2011)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction. Répondre en citant

Le spectre Pendragon

Dans la chambre de Séli et Léodagan, les deux assis et se ragarde


Séli : Vous allez faire quoi avec notre fils alors?

Léodagan : Comment ça faire quoi avec notre fils, il est pas en mission en train de surveillé les tout sur la plage?

Séli : Ah mais non! Notre fils est rentré ce matin!

Léodagan : *cris* Quoi! Il est rentré et on ne m’a pas averti? *se lève et cherche sa hache avec fureur*

Séli : *blasé* Cherchez le pas, il est chez son copain Gauvain…

Léodagan : *hache à la main prêt à l’action* … Non mais vous auriez pas pu le me dire avant! *laisse la hache sur le lit* Si vous pensez que je vais sortir de nuit, aller en Orcanie et le tirer jusqu’à la plage… avec la tapette de Gauvain…

Séli : Bon, vous allez faire quoi alors?

Léodagan : Bon maintenant que je suis debout je vais aller à la cuisine boire un coup *hausse les épaules* Beh ouais, vous m’avez fait levé alors, à ce moment là je fais quelque chose. Je suis pas un mou du fion quand même.

Séli : Tout dépend du point de vue…

[Générique]

Dans les couloirs du château de Kaamelott, tous est calme, quand on voit la porte des cuisine ouvrit et on peu voit un Léodagan en sortir avec un verre de boisson dans les mains

Pendragon : *le regarde* Moi qui m’attendait à tomber sur un grouillot à terroriser je suis bien servi. Non mais je vous assure ça fait deux nuits que je suis là et je ne tombe que sur des porcs et sur des lavettes sortant de cette cuisine…

Léodagan : *laisse tomber son verre qui se renverse partout* Mais quoi?

Pendragon : À c’est du joli… *tape des mains* Vraiment bravo… Votre papounet doit être fier de vous et votre maman doit vous demander de venir dans ses jupes… Un peu plus et je vous prendrais pour ma tarlouse de fils.

Léodagan : *sous le choc* Bien moi ce que je dis, c’est attendez quelques minutes et un grouillot va arriver… Faut pas désespérer

Pendragon : *aura de colère et regard noir* Bon, dites le donc tout de suite que je vous casse les pieds!

Léodagan : Sans me casser le pieds… bien… bien… *recule un peu et se frappe à la porte* Bon, pourquoi ne pas entrer, on va boire un bon coup… *le regarde* Bon y a que moi qui bois mais tant pis je boirai à votre santé et pour deux.

Pendragon : *immédiatement calme* Ça fait quarante ans que j’attends qu’on me le demande… Mais attention, pas de blague douteuse sur le fromage…

Léodagan : J’ai entendu cette histoire oui *ouvre la porte* elle vous viens de ou au juste?

Pendragon : D’un "ce n’est pas de vos oignon et si vous me cherchez encore avec ça je trouve un moyen de sortir de ma tombe et de vous buter vous et votre famille en prime". Ça vous va?

[Générique]

Dans la cuisine, Léodagan assis à table avec deux verre de vin sur la table mais tous les deux posé devant lui et Pendragon en face de lui, la discutions est bien avancé.

Léodagan : Faut vous mettre à la page mon p’ti père, Bohort, bien il est pas comme l’ancien, essayer de le recruter, bien vous allez vous retrouver avec une jeune donzelle en pleure.

Pendragon : *secoue la tête dégoûté* Bohort l’ancien s’en mord les doigts justement, il pensait que si j’allais lui botter les fesse que son fils réagirait un peu…

Léodagan : Ah ouais, justement, vous le revoyez ce Bohort?

Pendragon : Bah non justement il essaye vainement de retourner son cadavre dans sa tombe… *souffle* Quoi que bon je pourrais très bien faire la même chose avec le mien… Avec le fils que j’ai…

[ Fondu au noir]

Dans la chambre, Léodagan entre et se couche dans le lit avec une Séli toujours réveillé

Séli : Bon, j’imagine que vous n’avez pas trouvé d’idée de ce que vous allez faire après avoir bu comme un baril.

Léodagan : Ah mais non, j’en ai bien trouvé une idée, elle est justement avec notre fils présentement, à lui raconter de belles histoire. *se retourne avec un sourire malsain*


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:11 (2018)    Sujet du message: Concours II: Fanfiction.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kaamelott: Resistance Index du Forum -> Hors Sujet -> N'importe quoi... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com